A Propos

Organisation du Projet INCLUSIF Mali

Présentation > Organisation

ORGANISATION

Le projet INCLUSIF sera placé : (i) sous la tutelle administrative et opérationnelle du Ministère de l’agriculture qui exercera la maîtrise d’ouvrage d’INCLUSIF
et (ii) sous la tutelle institutionnelle du Ministère de la promotion de l’investissement et du secteur privé(MPISP) qui en présidera le Comité de pilotage (CP). Un point focal sera établi au Ministère de l’économie
et des finances, à la Direction du secteur financier, sur la durée du projet pour le suivi des actions d’appui à l’assainissement et au renforcement du contrôle et de la surveillance du secteur de la microfinance. Le point focal du Ministère des finances participera au Comité de pilotage et aux missions de supervision sur le terrain. Le MPISP officialisera la création du Comité de pilotage (CP) du projet en précisant sa composition et son fonctionnement selon les textes et les pratiques en vigueur. Le CP sera l’organe
d’orientation, d’approbation du programme de travail et budget annuel (PTBA) et de suivi du projet INCLUSIF. Il aura pour responsabilité de vérifier régulièrement que la mise en œuvre du projet permet de réaliser ses objectifs et le cas échéant de proposer une réorientation. Ses tâches consisteront à : (i) approuver les programmes de travail et budgets annuels (PTBA); (ii) approuver les rapports annuels
d’exécution; (iii) examiner et approuver les rapports d’audit; (iv) vérifier la mise en œuvre des recommandations des missions de supervision et d’audit ; et (v) veiller à la cohérence du projet et de ses PTBA avec les stratégies, politiques et en cohérence avec les axes de synergie définis avec le projet FIER.

  • Avec la mise en œuvre d’une approcheprogramme pour le portefeuille du FIDA au Mali, le dispositif organisationnel du projet INCLUSIF est structuré à 3 niveaux : (i) niveau programme-pays ; (ii) niveau coordination ; et (iii) niveau opérations.
    (i) Niveau programme-pays comprenant les 5 fonctions permanentes suivantes : (a) audit interne ; (b) passation des marchés ; (c) genre ; (d) gestion des savoirs et communication ; (e) suivi-évaluation.
    Ces fonctions seront animées par des spécialistes maliens recrutés localement99. Les projets du portefeuille du FIDA100 contribueront à parts égales à la mise en place et au fonctionnement de ces services communs d’ingénierie de projet. Ceux-ci interviendront de façon transversale sur les projets avec une approche centralisée utilisant des outils et supports permettant d’informer sur la
    situation d’ensemble du portefeuille. Le personnel dépendra hiérarchiquement des coordinateurs/directeurs des projets du portefeuille avec lesquels ils définiront sur la base d’une planification conjointe les activités à exécuter dans le cadre des PTBA ; (ii) Niveau coordination avec une direction du projet INCLUSIF (DCI) comprenant : un directeur et une assistante de direction ; un expert en finance inclusive ; un expert du secteur privé rural ; un responsable administratif et financier (RAF) appuyé par deux comptables dont un principal et associé, et un secrétaire ; un responsable en suivi-évaluation (RSE) ; un expert en adaptation au changement climatique 101 et un personnel d’appui comprenant un courtier et cinq chauffeurs. Ce
    personnel reprend pour l’essentiel l’équipe du PMR qui sera complétée en particulier pour la composante B.
    La Direction de coordination du projet sera établie à Bamako, ensemble avec le projet FIER avec lequel il emménagera dans un même immeuble mis à disposition par le Gouvernement conformément aux conditionnalités de mise en œuvre du projet INCLUSIF. La Direction du projet sera chargée de la gestion des ressources et patrimoine, du personnel, des contrats de partenariat et d’exécution, et de la synergie avec le projet FIER. Elle assurera les relations avec les deux tutelles, le Ministère en charge de l’économie  agissant au nom de l’Emprunteur, le FIDA. Elle organisera les missions de supervision et de revue, veillera aux relations avec les partenaires techniques et financiers.
    La Direction de coordination sera responsable de la gestion opérationnelle du projet et aura comme principales tâches : (i) la coordination de sa programmation budgétaire notamment
    l’élaboration du PTBA et le suivi-évaluation des activités ; (ii) la préparation, en concertation avec les services techniques concernés, des dossiers d’appel d’offres des travaux, des fournitures et des services et la passation des marchés; (iii) le suivi technique et budgétaire des activités et des résultats ; (iv) la préparation des rapports trimestriels et annuels d’activités ;(v) la coordination des actions transversales du projet (formation, études, missions, etc.); (vi) l’organisation de la circulation de l’information entre les différents partenaires concernés (services techniques, organisations professionnelles, opérateurs privés, société civile, etc.); (vii) l’assistance, l’appui technique, le suivi des antennes régionales du projet dans la mise en œuvre des différentes activités ; (viii) le contrôle de la qualité des réalisations et de la performance des prestataires de service (ONG, bureaux d’étude, acteurs privés, fédérations de producteurs) ; (ix) le suivi de la mise en œuvre des orientations définies par le Comité de pilotage, la mise en cohérence et la
    coordination avec les autres projets et les partenaires techniques et financiers au niveau national. (iii) Niveau opérations sur le terrain où seront érigées des antennes régionales dont certaines
    fonctions seront mutualisées avec le projet FIER. Les antennes d’INCLUSIF fusionneront avec les Unités de coordinations régionales (UCR) de FIER logées dans les conseils régionaux. Les deux projets partageront les mêmes locaux. La mutualisation concernera pour l’essentiel la gestion administrative et financière, et le suivi-évaluation des projets. La gestion administrative sera mutualisée au niveau des régions où sera établie une équipe dédiée aux deux projets comprenant un chef administratif et financier régional, un comptable
    régional et un personnel de soutien (comprenant deux chauffeurs-coursiers et un gardien). Sous la responsabilité d’un responsable choisi au sein du personnel régional, cette équipe
    sera outillée pour gérer et rendre compte de la gestion administrative et fiduciaire
    distinctement aux deux RAF au niveau national ;
  • Le suivi-évaluation des deux projets bénéficiera d’une interface régionale mutualisée permettant d’informer au niveau national chacun des deux projets sur la base d’un protocole méthodologique de collecte et de saisie. Il est prévu un assistant par région, intégré à l’antenne régionale et dépendant hiérarchiquement et respectivement des RSE du projet INCLUSIF et du projet FIER.
  •  Concernant la mise en œuvre des composantes au niveau régional, le projet INCLUSIF va se distinguer du projet FIER avec une équipe technique de 3 assistants régionaux comprenant :
    (i) un assistant en finance inclusive ; (ii) un assistant régional secteur privé rural ; et (iii) un assistant en professionnalisation des OP. Sur les plans technique et fonctionnel, l’assistant en finance inclusive relèvera du spécialiste national en finance inclusive et les deux autres dépendront de l’expert national du secteur privé rural.

Voulez-vous réaliser votre Projet?

Nous Localiser

E4610 Magnambougou Faso-Kanou,

Rue 30, Porte 76 Bamako (Mali)

Nous Suivre

Nous envoyer un Mail