PRESENTATION DE CAS DE BONNE PRATIQUE

FOSSE DE COMPOSTAGE DU GROUPEMENT DE FEMMES BENKADI DE MISSIRIKORO

MAI 2021 PAR L’ONG REFOR

Objectif :

Montrer un exemple d’adaptation au changement climatique.

LIEU/COUVERTURE GEOGRAPHIQUE :

Cette fosse de compostage du groupement Benkadi se trouve dans le village de Misirikoro, commune rurale de Missirikoro, cercle de Sikasso.

INTRODUCTION :

Dans le cadre de mise œuvre du Projet Inclusif dans la commune de Missirikoro, cercle de Sikasso par l’ONG REFOR l’aspect changement climatique occupe une place importante.

En effet à travers les formations et les sensibilisations reçues sur le changement climatique notamment les causes, les conséquences et surtout les solutions d’adaptations que le groupement Benkadi a décidé de faire une fosse de compostage traditionnelle afin d’utiliser dans les jours à venir comme engrain organique pour remédier à la dégradation des sols par les engrains chimiques.

Une telle initiative venant d’un groupement composé uniquement de femmes est à montrer pour que les hommes aussi prennent consciences puisqu’ils sont les premiers décideurs au niveau des villages.

PARTIES PRENANTES/ACTEURS :

Les premiers bénéficiaires de cette initiative sont les 36 membres du groupement Benkadi puisque le projet Inclusif privilégie les femmes et jeunes par rapport à leurs vulnérabilités.

APPROCHE METHODOLOGIQUE :

Suite aux multiples formations et sensibilisations par l’équipe de l’ONG REFOR dans le cadre de la mise en œuvre du Projet Inclusif que le groupement Benkadi a décidé d’opter pour cette fosse afin un périmètre maraicher uniquement bio au nom du groupement et éventuellement des cultures individuelles bio aussi.

IMPACT :

Trois grands impacts positifs ressorts de cette bonne pratique à savoir :

  • L’approvisionnement facile de cet engrais organique contre l’obtention des engrais chimiques subventionnés par l’Etat Malien ;
  • La réduction côté finance par rapport à l’engrais chimique ;
  • La fertilisation des sols avec cet engrais organique contrairement à l’engrais chimique qui appauvri les sols.

INNOVATION :

Avec cette initiative l’innovation se situe au niveau de l’approvisionnement des fertilisants au niveau local et sans coup.

FACTEURS DE SUCCES :

Nous souhaiterons dans les jours à venir faire reproduire au niveau de chaque groupement une telle initiative.

Avec l’implication des groupements, des chefs de familles, des responsables au niveau des groupements et au  niveau communal ce processus serait possible et serait probablement un exemple mondial dans l’avenir.

CONCLUSION : 

Cette pratique utilisée de façon continue permettra au membre de ce groupement non seulement de faire des économies dans l’utilisation des fertilisants financièrement mais aussi d’avoir dans l’avenir des sols de plus en plus fertiles.

Dans ce même sens la présidente du groupement Mme Diata Coulibaly envisage de faire un périmètre maraicher exclusivement bio pour mettre en application une idée du Projet c’est-à-dire : VERT. Ce périmètre ferait l’objet de suivi dans les jours à venir.