FICHE DESCRIPTIVE DE CAPITALISATION DU CAS DE BOUYA BOLLY

 

 

« Je me nomme Bouya Bolly. Agé de quarante ans. Epoux de deux (02) Femmes, L’Une a cinq (05) enfants dont quatre (04) filles et un (01) garçon . l’Autre a quatre enfants dont trois filles et un garçon. Je réside à Bomoti 2 dans la commune rurale de Bomoti 2 et membre du groupement Danaya. Le groupement Danaya a été créé depuis l’arrivée du Projet Inclusif en décembre 2019 dans le cercle de Barouéli, commune de Konobougou village de Bomoti 2.

 

Avant l’arrive du Projet Inclusif nos activités économiques marchaient mais de façon difficile. Manque d’accès aux sources de financement et l’insuffisance d’idée pertinente pour mener nos activités économiques. Par ailleurs, avec l’arrivée du Projet Inclusif dans le cercle de Barouéli dont la mise en œuvre est assurée par l’ONG ASSAFE, nos activités ont commencées à se dévélopper.

Aujourd’hui, avec les renforcements de capacitation et les appuis conseils de l’ASSAFE nous a permis d’instaurer le système d’épargne crédit au sein du groupement. Ainsi grâce à l’accompagnement de l’ONG-ASSAFE notre groupement a été formalisé (récépissé). Les membres du groupement Danaya ont bénéficiés des formations en (éducation financière, alphabétisation, post alphabétisation, le changement climatique, la nutrition et le genre). Dans le cadre de la recherche d’une opportunité d’affaire, la mise en relation d’affaire avec  SFD Bèrèbè, une caisse partenaire du projet. Le groupe a été appuyé également au montage de dossier de crédit. C’est ainsi que nous avions décidé de prétendre a un prêt de Un million (1 000 000 fcfa) dans lequel j’ai pu avoir 250 000 FCFA, avec la caisse  Bèrènè de Konobougou dont nous sommes affilié. Ces prêts constituent une source de financement à nos activités pour les membres du groupement Danaya.

Aujourd’hui mon capital s’élève à 750 000 FCFA dont 250 000 FCFA empruntés au nom du groupement par le biais de la caisse Bèrèbè. Avec ce montant je mène à bien mon activité d’embouche caprine. En termes de client, j’ai des personnes à qui j’écoule mes produits dans les foires hebdomadaires du cercle de Barouéli.

Par ailleurs, dans le cadre de l’accompagnement du groupement Danaya, j’ai été fromé à la tenue des outils de gestion d’une activité génératrice des revenus (cahier d’achat, cahier de ventes et le compte d’exploitation prévisionnel…..). Cela m’a permis d’avoir une vision sur mes pertes et bénéfices.

De nos jours, mon activité de commerce caprine prospère bien. De Mars 2020 à jours, lors de mes activités j’ai reçu un bénéfice au total 175 000 FCFA. Avec ce bénéfice j’ai pu résoudre des charges sociales (santé, mariage, baptême, nourriture, habillement …..)

Dans la réalisation de cette activité, il y’a des moments dont je suis buté aux difficultés d’écoulement des produits précisément pendant l’hivernage (juillet et août).

La durabilité et reproductibilité cette activité sont liées. D’une part pour que cette activité économique soit pérenne il faudrait une assistance financière, technique et instaurer des outils de gestion d’une activité génératrice de revenu (cahier des recettes, cahier des dépenses, cahier de caisse et le compte d’exploitation). Et d’autres parts, pour que cette activité soit reproduite dans d’autres localités, il est nécessaire de promouvoir la nécessité de l’inclusion financière en milieu rural et l’entreprenariat rurale.

En fin, je remercie le Projet Inclusif et ses partenaires qui m’ont montré la voie de la réussite de mon activité génératrice de revenus.