ITINERAIRE D’AMADOU SANGARE, PRODUCTEUR AGRICOLE

La basse-cour d’Amadou Sangaré est située dans sa parcelle familiale à environs deux kilomètres de son village de Madina dans la commune de Kouroulamini, cercle de Bougouni. Membre du groupement Waléagnouma, Amadou exerce l’élevage de pintades, coq, canards et de pigeons. La basse-cour d’Amadou Sangaré est située dans sa parcelle familiale à environs deux kilomètres de son village de Madina dans la commune de Kouroulamini, cercle de Bougouni. Membre du groupement Waléagnouma, Amadou exerce l’élevage de pintades, coq, canards et de pigeons. Après de longue période tenté par le pari de l’exode rurale et la voie sites d’orpaillage clandestin, j’ai pris la décision de tenter ma chance dans mon village natale Madina situé à 25 kilomètres à l’ouest du cercle de Bougouni, auprès des miens. L’idée était de poursuivre l’aider à ma famille avec mes apports en industrie. J’avais des envies d’entreprenariat mais je n’avais pas les moyens de mes ambitions. Les récoltes étaient des fois bonnes et des fois non. L’idée d’aller tenter ma chance ailleurs me gagnait jusqu’à l’arrivée de l’ONG AADI partenaire de mise en œuvre du Projet Inclusif. Le projet nous a mis en ensemble et nous a donné des idées pour qu’on puisse travailler nous-même parce que tout le monde ne peux pas être fonctionnaire. Nous étions tous assis en disant que nous n’avons pas de travail. A côté des leçons apprises, j’ai bénéficié d’un financement du projet à travers la caisse SFD Soro Yiriwaso qui m’a permis de faire une bonne production agricole. J’ai également diversifié mes activités pour renforcer ma résilience face aux effets du changement climatique parce que j’ai pris conscience suite aux animations de l’ONG AADI des conséquences et solutions de ce phénomène planétaire. J’ai investi mes économies suite à la campagne agricole dans l’élevage de pintades, coqs, canards et pigeons et construit avec l’aide de mes proche un petit local pour abriter mes volailles. J’ai aujourd’hui plusieurs sujets de ces espèces dont les revenus commencent combler les insuffisances activités classiques. Ces revenus me permettent aujourd’hui de contribuer fortement à la prise en charge de ma famille et de prendre soin de mes parents. Les activités d’Amadou Sangaré pourront beaucoup se développer si les contraintes suivantes sont levées :

  • Déficit de fonds d’investissement ;
  • La basse-cour utilisée est sur la parcelle familiale ;
  • Le vol ;
  • Déficit de formation en élevages des espèces susmentionnées ; 
  • Déficit de partenariat avec un client grossiste ;

Amadou devra pour faire face à ses contraintes tirer profit du partenariat avec les caisse SFD, chercher à un document officiel à la parcelle où se trouve la basse-cour, améliorer la sécurité de lieu où il n’y a que chien pour l’instant, profiter des session de formation en élevage des volaille et nouer un partenariat gagnant-gagnant avec un client grossiste.

Photos : Basse-cours d’Amadou SANGARE, producteur agricole bénéficiaire du Projet Inclusif