LES FOYERS AMÉLIORÉS DES FEMMES DE KAÏ POUR ÉCONOMISER LE BOIS DE CHAUFFAGE ET LUTTER CONTRE LA DÉFORESTATION
LOCALISATION : VILLAGE DE KAÏ COMMUNE DE KAÏ, CERCLE DE KADIOLO , REGION DE SIKASSO

DESCRIPTIF DU CAS:
Au Mali, le bois reste le principal combustible. Environ 80% des besoins énergétiques des ménages maliens sont satisfaits par des ressources de la biomasse (bois de chauffe et charbon), qui causent des problèmes de santé chez les populations rurales et une surexploitation qui est à la base de formes de dégradations de l’environnement, comme la déforestation et les changements climatiques.

Suite à des séances d’animation et sensibilisation des membres des groupes démunis sur l’éducation environnementales et l’adaptation du changement climatique (causes et les effets du changement climatiques) dans le cadre de la mise en œuvre du projet INCLUSIF à travers l’ONG YEREDON.

Les membres des associations dans le village Kai ont décidé de dédier une journée pour la fabrication des foyers améliorés dans le cadre de la lutte contre la déforestation en économisant le bois de chauffage.

Awa DIARRA est la présidente de l’association de femmes dénommé LABANKOGNOUMA. Elle raconte la situation d’avant-projet :
« avant l’arrivée du Projet INCLUSIF, les femmes et les enfants parcouraient de longues distances pour trouver du bois de chauffe et passaient assez de temps à faire la cuisson des aliments. Nous étions parfois obligées d’abandonner nos activités quotidiennes et parfois faire chômer les enfants pour aller chercher le bois à de longues distances mais actuellement le bois que j’utilisais pendant trois jours avec le foyer traditionnel peut me servir pour six jours, ou même plus, avec le foyer amélioré. Cela fait que je fréquente rarement le parc à la recherche du bois.

Elle ajoute que la fabrication des foyers améliorés est un sérieux avantage pour sa communauté et permet aussi de diminuer la coupe abusive du bois».